La “lutte des classes”. Ou qui veut sauver l’école publique?

A la fois drôle et impertinent, le dernier film du réalisateur Michel Leclerc (Ôtez-moi d’un douteLes chaises musicales), sous l’apparence d’une comédie des différences socio-culturelles, pose la question de la capacité de l’école publique à contribuer à la démocratie.

Rester fidèle à ses principes, même de l’autre côté du périph.

Lui est batteur dans le groupe de punk rock Amadeus77. Elle, après une enfance dans les tours HLM de Bagnolet, est devenue avocate. Ils viennent d’acheter la baraque de leurs rêves. La minuscule maison d’ouvrier qu’elle convoitait depuis la fenêtre de sa chambre d’enfant. Ils l’ont agrandie, décorée et y ont semé leur fatras et leur vie tranquille de bobos, avec sa grande ado délurée à lui et leur petit garçon à tous les deux. Le soir, ils retrouvent les copains, pour boire un verre pendant que les enfants font leurs devoirs et le week-end, ils vont chercher leurs vieux légumes au jardin partagé.

Lire la suite sur nonfiction.fr.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.