De l’instituteur à la professeure des écoles

Autrefois instituteurs, elles/ils sont aujourd’hui, dans leur écrasante majorité, des femmes et entrent désormais dans le métier avec un Master 2. Sans parler des hussards noirs de la République, qui appartiennent bien à un passé révolu, le groupe des professeur.e.s des écoles, créé en 1989, est bien différent.e.s de celui des instituteurs et des institutrices, formé.e.s dans le monde totalisant des écoles normales. Ce même groupe professionnel, au gré des transformations récentes de l’école et du renouvellement générationnel intervenu depuis le début du millénaire, a connu des recompositions qui renouvellent profondément un métier que nous penserions pourtant si familier.

C’est le portrait de ceux qu’on pourrait appeler, en calquant le titre d’un ouvrage consacré aux professeurs du secondaire((P. Rayou et A. van Zanten, Enquête sur les nouveaux enseignants. Changeront-ils l’école ?, Paris, Bayard, 2004)), les « nouveaux » enseignants du primaire, que dresse l’ouvrage d’André D. Robert et Françoise Carraud, Professeurs des écoles au XXIè siècle. Portraits socioprofessionnels.

Lire la suite sur nonfiction.fr.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.